Être vegan – pourquoi ?

Tout d’abord il est important de définir correctement ce dont je veux parler.

Plusieurs catégories sont souvent confondues. Les végétariens, les végans, les végétaliens…Tout cela reste encore flou dans l’esprit de la population.

Les végétariens : sont les personnes qui ne mangent aucune chaire animale, c’est-à-dire poissons et viande. Ils sont souvent confondus avec les Pesco-végétarien, qui ne mangent QUE du poisson et pas de viande. Ils représentent actuellement 4 à 5% de la population Belge.

Les végétaliens : sont les personnes qui ne mangent aucuns produits d’origines animales. Cela inclut donc la chaire animale et les aliments dérivés tels que les produits laitiers (lait, fromage, crème, beurre), le miel, les œufs…

Les végans : sont les personnes qui ont adopté une alimentation végétalienne mais qui en plus, n’utilise aucun produit -autre qu’alimentaire- d’origine animal. Comme le cuire, fourrure, les cosmétiques testés sur les animaux etc.

Je vais donc essentiellement vous parler du végétalisme. Ce mode alimentaire contient plusieurs avantages (je me permets d’en choisir 3 essentiels) ;

Tout d’abord cette alimentation a de très bonnes influences écologiques. Ensuite elle permet d’être en santé (généralement). Et enfin, elle est évidement la meilleure solution pour vivre dans le respect des animaux.

Végétalisme…. Bon pour l’écologie ?

Pourquoi le végétalisme est bon pour la planète ?

Car ce mode alimentaire permet de consommer moins d’eau, moins de surface terrestre, pollue beaucoup moins et ne consomme pas autant d’énergie que la nourriture carnée. Pour que vous aillez une meilleure idée de l’implication de cela je vais me permettre de citer quelques chiffres. Le nombre d’animaux tué pour l’industrie alimentaire s’élève à 60 milliards d’animaux terrestre et 1000 Milliards d’animaux marins par an ! Cela veut dire 775 millions de tonnes de Maïs et de blé ainsi que 200 millions de Tonnes de soja servant uniquement à l’alimentation des animaux que nous mangeons par la suite. Cela Implique que nous exploitons les sols, pour la simple consommation de viande. Cela représente simplement le fait que pour 1 hectare (Ce qui est équivalant à 1 terrain de rugby mais si vous êtes plus foot, cela représente plus d’un terrain de foot car il fait 0,7 hectare) il nous est possible de nourrir en moyenne 2 personnes consommant de la viande régulièrement.

Sachant que cette surface nourris 2 « carnivores », combien croyez-vous que cette surface puisse nourrir de personnes végétaliennes ? 50 ! Cela est logique car pour 1 kg de bœuf, on peut cultiver 200 kg de Tomates. De plus, pour ce même kg de bœuf on va utiliser 15 000 litres d’eau ! Alors que le kilo de soja ne nécessite que 1 800 litres. Ce qui équivaut à plus de 8 fois plus d’eau pour la même quantité de nourriture. Ou si vous êtes plus légumes, 1kg de carottes valent 131 litres ! On est bien loin de 15 000 litres (Une petite piscine).

A l’échelle de la surface terrestre : 60 % de la surface de la terre est occupée pour l’élevage et elle est également à l’origine de 70% de la déforestation. (Oui oui cela cause de la déforestation, car honnêtement, autant de viande, cela prend de la place et encore plus de place au vu de la quantité de nourriture qu’il faut leurs donner)

Se nourrir de chair animal inclut également de manger des poissons ! « Très bon » me direz-vous… Pas si sûr ! Il est important de rappeler que pour 1 kg de poisson, on utilise 3,4 l de carburant en moyenne. Sachant que chaque année on pêche 90 millions de tonnes de poissons, je vous laisse imaginer l’empreinte écologique et la pollution que cela provoque…

L’industrie de viande n’est pas en reste étant donné qu’à elle seule, elle représente plus de pollution que la pollution émise par tous les moyens de transports réunis.

Le végétalisme est bon pour la santé !

Bonne nouvelle, on sait comment diminuer le nombre de cancer : Il faut simplement arrêter ou diminuer sa consommation !

Actuellement, 1 personne sur trois se nourrissant de viande finit par avoir un cancer, principalement cancer du côlon, de l’estomac mais également de l’œsophage, du pancréas, de la prostate et de l’utérus ! En y réfléchissant bien, tous les jours, nous nous rendons un peu malade. Un autre problème douloureux : l’ostéoporose ! Lorsque l’on vous dit qu’il est important de manger des produits laitiers, qu’ils sont vos amis pour la vie… Et bien en réalité ils sont vos ennemis. En fait, lorsque vous buvez un verre de lait (de vache), votre corps reçoit beaucoup de protéines animales qui sont très acides. Votre corps doit donc lutter contre cette acidité ! Comment ? Par le calcium et le phosphate présents dans vos os, qui vont partir dans votre sang pour diminuer le taux d’acidité provoqué par l’ingurgitation des protéines animales. Donc lorsque vous mangez des produits laitiers, vous videz vos os d’une partie de votre calcium ! Quelle ironie quand on sait comme les pubs insistent sur le fait que le lait vous renforce en calcium !

Je ne vous parle même pas du diabète, de l’obésité, de l’infertilité, Alzheimer et surtout les nombreuses maladies cardiaques que cela peut provoquer.

Je me permets également de vous évoquer ma propre santé personnelle. Avant, je n’avais pas une santé incroyable, je ne faisais jamais très attention à ce que je mangeais. Mais depuis que je suis végétalienne je fais plus attention aux ingrédients qui composent ce que je mange. (évidemment).

Vous dire que les végétaliens mangent forcément sainement serait un gros mensonge ! Mais dire que ce qu’il mange n’est pas bon ou pas suffisant pour être en bonne santé est également totalement faux. Mes prises de sang ont confirmé que mon alimentation végétalienne m’a rendu en meilleur santé ! Mon médecin était même étonné de remarquer un si beau changement.

Le respect des animaux

J’en viens à la raison principale de mon végétalisme : le bien-être animal. Mais quel bien être ? Je ne sais pas ! Je vais donc plutôt dire mon choix de ne pas participer aux souffrances animales infligées par l’homme.

Savez-vous combien de temps un poisson agonise avant d’être entièrement mort ? Entre 25 minutes et 4heures. Je vous mets au défi de vous noyer pendant aussi longtemps pour ressentir ce que le poisson vit lorsqu’on le sort de l’eau et le tue par suffocation au contact de l’air. Ils peuvent être écrasé par le filet, ils peuvent également être disséqué vivant. Pour représenter cela je vous laisse imaginer une scène de torture ou l’on dissèque un être humain en vie. Ce n’est pas parce qu’un poisson ne crie pas qu’il ne souffre pas.

Pour parler de la maltraitance des animaux terrestre, il faut savoir que la viande est simplement un concentré de souffrance. Savez-vous que 95 % des cochons (du porc donc) que l’homme mange sont enfermés dans un bâtiment toute leur vie ? Un animal, qui comme nous, respire, à un système nerveux, voit, qui a un cœur qui bat et de l’affection pour les autres membres de son espèce et même pour les autres espèces. Dans la majorité des cas, cet animal ne verra jamais la lumière du jour. Tout cela pour que l’homme puisse manger un bout de son cadavre une fois que celui-ci animal sensible (parce que oui les animaux sont des êtres sensibles – ils ressentent la douleur) sera mort.

Cela est pour la chair, mais qu’en est-il du lait ? Des œufs ?

Et bien le lait, est produit par une vache, qui se fait sans cesse inséminer. Pour ceux qui ne le savent pas, une vache ne produit pas de lait à volonté. Il faut qu’elle soit enceinte ou qu’elle vienne d’avoir un bébé (un veau donc). Cela peut paraitre évident, mais nous n’y pensons pas forcement a chaque fois que nous dégustons notre fromage. Cette vache, (principalement attachée et enfermée) reste donc bloquée, accrochée à une machine qui lui pompe tout son lait. Le petit auquel elle donne naissance ne reste pas avec elle ! Le veau est arraché à sa mère. Une vache laitière peut parfois pleurer et hurler pendant des jours et des jours après son petit qu’on lui a enlevé. Petit qui se retrouve dans nos assiettes. Il se peut que la vache tombe dans une dépression suite à cet enlèvement. Elle n’a malheureusement pas le temps de pleurer longtemps étant donné qu’on la ré-insémine dès que possible pour qu’elle continue à produire du lait. Tout cela pour que des humains puissent savourer son bébé et son lait. Une vache laitière vit environ 5 ans maximum. Alors que l’espérance de vie d’une vache est normalement de 20 ans. Mais que deviennent les vaches de 5 ans qui ne produisent plus de lait tant elles ont été exploitées ? Elles finissent « réformées ». Cela signifie qu’elles finissent, elles aussi, en nourriture pour humain. Et cela concerne 100 % de ces vaches.

Ces animaux sont entassés, le meilleur exemple sont les poules. Celles-ci sont « entreposées » dans un grand hangar. Les poules en batterie : ne bougent pas, sont collées et ne font que pondrent. Elles ne sortent jamais. Les poules « élevées au sol » sont au sol, dans un immense hangar fermé. (Au sol ne veut pas dire dehors) Et les poules « élevées en pleine air » n’ont souvent qu’une surface très restreinte pour sortir. Mais cela ne concerne que quelques poules « chanceuses » puisque 70 % des poules produisant des œufs sont des poules de batterie.

Il faut savoir que les animaux faisant partie de l’industrie animal (né pour être mangé), sont mutilés. Il existe plusieurs sortes de mutilations : castration à vif, épointage (on coupe les becs), dé griffage (on leur coupe les griffes), coupe les queues, écornage des veaux etc… La mort, doit se faire suite à un étourdissement, par choc électrique le plus souvent, qui est tout de même douloureux. Mais ces chocs ne suffisent parfois pas à étourdir entièrement et l’animal meurt en souffrant.

Une autre question reste importante : pourquoi votre chat ou chien vaut plus qu’un cochon ou une vache ? On appelle cela le spécisme, c’est favoriser une espace par rapport à une autre. (Comme le racisme humain).

Conclusion

Pour toutes ces raisons, il est donc important de se poser les bonnes questions, de réfléchir à ce que l’on fait et de prendre une place consciente dans la société qui nous entoure !

L’environnement, la santé, la maltraitance… Tous ces sujets sont des sujets très importants et méritent de ne pas être pris à la légère.

Je tiens surtout a informer pour que vous puissiez faire vos choix en connaissance de cause. Je n’impose en aucun cas ce mode de vie!

Merci pour votre lecture et a très bientôt.

Ariane D.

 

 

Sources et autres sources d’informations :

Tous les chiffres, résultats et pourcentages que j’ai cités viennent d’études mené par le FAO qui est l’organisation de l’alimentation et l’agriculture.

http://www.fao.org/home/fr/

https://www.l214.com/

http://veganimpact.com/pourquoi-etre-vegan/pour-notre-sante/

ps://www.viande.info/

Gary Yourofsky – le discours le plus important de votre vie

https://www.youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs

(Attention, bien que très intéressante cette vidéo fut très controversée et certains dires sont en faite orientés/incomplets, je vous conseille donc de vous renseigner à ce sujet ! Elle reste néanmoins très intéressante à mes yeux et la majorité de cette vidéo reste valable.)

Earthlings

https://www.youtube.com/watch?v=FM_wAN2id58&has_verified=1

Livres:

RICARD, Matthieu. Plaidoyer pour les animaux (2014)

CARON, Aymeric. Anti-spéciste (2016)

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut