Voyager seul(e) en stop : connaître toutes les astuces

Hello tout le monde. Je viens vous parler aujourd’hui, de mon voyage en stop. Je vais vous donner mes conseils et astuces, vous dire comment ça se passe et ce à quoi vous devez penser !

Es-tu fait pour le stop ?

Premièrement, il faut que tu te poses sérieusement la question. Ce n’est pas une fois sur la grand route sans solution qu’il faut te rendre compte que ce n’était pas une bonne idée. Mais sache que je ne pense pas qu’il existe de réel profil d’auto-stoppeur. Ce que tu dois avoir comme qualité, si tu ne les a pas au départ, je pense que tu vas les acquérir en pratiquant. Quelques qualités sont tout de même des plus… Pour commencer, si tu aimes l’aventure, les défis. Ensuite je pense qu’il faut que tu te fasses confiance car tu vas devoir compter sur toi-même. Ne pas être trop peureux car il y en aura des raisons de te faire stresser! Mais ne t’en fais pas, je suis sûre que tu pourras changer d’idée quand tu auras vécu de beaux moments en stop. Je conseille également d’aimer le contact humain, d’être sociable. C’est cela le stop : faire des rencontres et apprendre des choses. Rencontrer des personnes avec qui tu n’aurais jamais parlé avant. Que tu n’aurais jamais connu. Après, à mon sens, il faut également être organisé et méthodique. Avoir de la patience est primordial. Tu vas devoir rester positif et parfois attendre quelques temps avant de trouver une voiture. Autant te dire que la motivation doit tenir sur le long terme (surtout si tu voyages quelques jours voir quelques semaines). Mais à part ça, je crois sincèrement que tu peux te lancer dans le stop et que tu peux vivre des moments merveilleux!

Le Stop, pas fait pour les filles?

Lorsque je suis partie, et même durant mon voyage, je me suis souvent faites entendre dire que je ne devrai pas faire cela. Que faire du stop seule en tant que femme c’était dangereux. J’ai même eu droit aux remarques sur le fait qu’en plus, avec cette saison d’été, j’étais habillée de façon légère et que cela pouvait me mettre dans de mauvaises situations… Bon, évidemment je n’ai pas vraiment apprécié cette remarque. Je comprends très bien le côté aventureux du stop et je comprends que certaines personnes trouvent cela dangereux. Je ne nie pas le fait que des individus ne sont pas bienveillants et ne sont donc pas fréquentables, il ne faut pas leur faire confiance. Mais je pense aussi que les médias poussent à vivre dans un climat de peur et de méfiance face aux autres, et que l’on ne se rend plus compte qu’il existe une majorité de personnes tout à fait correctes qui sont très gentilles et qui méritent d’être découvertes! Si l’on me posait la question, je dirais sincèrement que l’on a pas à se limiter juste parce que l’on est une femme. Si vous le désirez, alors faites le! De plus, la seule différence entre hommes et femmes pour le stop est que souvent, on s’arrête plus pour vous que pour les hommes car vous faites moins peur.

Les meilleures astuces pour faire du stop

  • Ton sac, toute la journée tu porteras : Lorsque tu vas partir, ta première étape va être de préparer ton sac. Je te conseille alors de faire attention! Tu vas devoir le porter toute la journée ce sac. Il te suivra à chaque étape. Il devra contenir le minimum pour ne pas peser trop lourd et ne doit pas être encombrant. Tu n’auras pas le luxe de pouvoir le mettre en soute ou de pouvoir le mettre dans un coffre de voiture du point A au point B. Il va te peser si tu ne fais pas attention. Je te conseille de prendre quelques vêtements principaux, un kit de secours (médicaments, bandages, crèmes,hygiène..), de la nourriture non périssable qui est nutritive, de l’eau (évidemment), de quoi t’occuper dans les moments de repos, un chargeur portable, une trousse portable dans laquelle mettre tes documents les plus importants qui ne doivent pas traîner et des bouts de cartons pour noter ton chemin. C’est pour moi le principal. Pense bien que tu n’auras pas besoin de 5 paires de chaussures ni de 20 t-shirts. L’essentiel suffira.
  • Ton chemin tu indiqueras : Le plus pratique pour les voitures qui passent, c’est de voir une pancarte sur laquelle tu indiques quel chemin/ direction tu prends. Cela te permet déjà de faire un bon tri! Tu risques de te démoraliser plus d’une fois si tu ne le fais pas.
  • Un sourire tu porteras : Cela peut paraître stupide et simple mais il est certain que si tu n’as pas l’aire accueillant et gentil, beaucoup moins de personnes vont vouloir te prendre dans leur voiture. Rappelle toi que ces conducteurs doivent se faire une opinion de toi en quelques secondes seulement et se décider à s’arrêter rapidement. Si tu as l’aire gentil et bienveillant, je t’assure que tu auras plus de chance de trouver ton carrosse! Même lorsqu’une voiture passe et ne te prend pas, prend le temps de lui faire un petit signe avec le sourire. Un autre conducteur peut avoir vu ce geste courtois et considérer alors que tu pourrais être un bon auto-stoppeur à prendre un petit temps.
  • Au bon endroit tu te placeras : Evidemment, tu devras te mettre dans une zone ou les conducteurs peuvent facilement s’arrêter pour te prendre. Privilégie les axes fréquentés (mais pas trop non plus) pour qu’assez de voitures passent mais qu’elles ai le temps et la possibilité et s’arrêter. L’idéal est que tu te places dans une zone devant un espace de stationnement ou un joli espace libre pour se garer.
  • Dans les yeux tu regarderas : Bien que les voitures vont s’enchaîner et se ressembler, pense bien à regarder chaque conducteur dans les yeux. Ce combo regard-sourire te vaudra surement de capter l’attention des conducteurs. Je sais que ce n’est pas toujours facile mais cela crée un contact avec le conducteur et le met plus en confiance.
  • Propre et respectueux tu seras : Si tu as l’air sale ou irrespectueux, il est logique de constater que beaucoup moins de conducteurs s’arrêteront pour toi. Ai l’air convenable et reste respectueux. Commence toujours par un bonjour, remercie toujours la personne de s’être arrêtée, présente toi. Ne te permets pas de toucher ou rentrer dans la voiture avant que le chauffeur t’ai autorisé à le faire.
  • Intelligent et persévérant tu seras : Il se peut qu’à certains moments de la journée ou à certains endroits, tu attendes un peu plus longtemps. Analyse la situation. Pourquoi y a t il moins de possibilités pour toi? Est-ce l’endroit qui ne va pas ? Alors n’hésite pas à marcher et te déplacer pour trouver un spot idéal. Est-ce parce que tu es fatigué et à l’aire moins acceptable ? Peut-être. Prends une pause! Mange un peu, bois de l’eau, détends toi et recommence dès que tu es plus en forme. Dans le stop, tout est parfois question de patience. PS : quand je parle d’intelligence il me semble important de préciser que si tu es dans une zone ou tu croises d’autres auto-stoppeurs, respecte les et éloigne toi légèrement. Le premier arrivé au spot à le droit de le garder. Ne lui vole pas son endroit.
  • T’écouter et te respecter tu devras : Si une voiture s’arrête et que tu ne te sens pas en confiance avec le chauffeur, ne monte pas. Je sais que parfois c’est tentant mais ne te force jamais. Ton instinct est là pour veiller sur toi. Si il te dit que cette personne ne mérite pas ta confiance, ne te force pas. Je sais que tu as peut-être attendu longtemps et que tu ne verras peut-être pas directement une autre voiture arriver mais sache que tu en auras toujours. Ai confiance en toi! Si tu ne veux pas monter avec une personne parce qu’elle ne t’inspire pas, ne le fait pas.
  • Une solution de secours tu auras : Evidemment, il est important d’y croire et de se lancer à l’aventure avec espoir. Mais attention, si tu ne trouves finalement pas assez vite, ai un plan de secours. Je te conseille d’avoir toujours un peu de liquide sur toi et un téléphone avec de la batterie. Dans le cas extrême ou tu te trouverais en fin de journée, avec la nuit qui tombe et pas d’endroit où dormir, n’hésite pas à faire appel à un taxi, d’aller dans un hôtel ou autre. Cela ne m’est pas arrivé mais j’avais bien sur envisagé cette possibilité. J’avais personnellement une tente pour aller loger dans des campings et ai toujours pu trouver un endroit sur pour dormir mais j’aurai fait appel à un taxi et un hôtel sans hésiter si je m’étais retrouvée seule la nuit dans un endroit que je ne connais pas. Pense également à trouver une application « carte » dans laquelle tu auras au préalable (avec wifi) téléchargé des cartes et zones ou tu comptes passer pour toujours pouvoir te retrouver même hors connexion wifi ou 4G. (je pense que Google Maps peut faire cela). Il t’est aussi possible de recevoir le numéro de téléphone de certains chauffeurs que tu avais rencontré auparavant et qui pourrait éventuellement t’aider si tu n’es pas partis trop loin d’eux.

Mon expérience

J’ai fait du stop durant l’été 2018. J’avais très peu de budget et une envie folle de partir en vacances. J’ai alors décidé de partir avec un minimum de frais. Qu’est-ce qui coûte très cher dans un voyage ? Le transport et les frais d’hébergement. Pour l’hébergement, une simple tente dans un petit camping devrait être abordable… Et si je ne paye pas de frais car je profite de personne qui voyage déjà sur la même route que moi… L’idéal! Je me suis alors renseigné sur le stop, j’ai lu des expériences d’autres femmes l’ayant fait et ce qui était important. J’ai décidé de descendre jusqu’au sud de la France. J’y suis allée toute mon enfance avec mes parents chaque été. J’adore ces jolis petits villages chaleureux dans le sud, avec le soleil et cette sensation de calme. Je suis alors allée acheter une tente, un matelas et un sac de couchage. J’ai pris mon sac à dos de 60L. Après avoir enroulé mes vêtements (petite astuce, cela prends moins de place), et ajouté quelques livres, carnets et biscuits dans mon sac, je suis partie à l’aventure! Vivant en Belgique, j’avais alors démarré en passant par les petits villages vers la frontière belge. Mon objectif ? Arriver non loin d’Avignon! J’aime beaucoup cette région et y ai de merveilleux souvenirs. J’ai ADORÉ voyager en stop. J’ai rencontré des personnes incroyables. J’étais fascinée par leur vie, leur vision des choses et les échanges auxquels cela nous menaient. J’aimais discuter avec eux et me rendre compte que chaque individu est précieux. J’ai pu parler psychanalyse avec une psy de Paris, j’ai également parlé maternité et cycle féminin avec une jeune maman. J’ai rencontré un meunier qui m’a expliqué toutes les sortes de farines et de pains existants. J’ai même découvert des personnes prêtes à faire des détours de 40/50 Km rien que pour m’aider. C’était transformateur. Moi qui ai toujours adoré parler et découvrir des personnes, ce fut une expérience incroyable. J’ai eu la chance d’arriver rapidement du côté d’Avignon. En à peine 2 jours de stop j’y étais. Je suis arrivée dans un petite camping dans lequel le propriétaire était vraiment adorable. Il m’a offert du vin dès le premier soir. Ce monsieur génial était du nord de la France et était venu vivre dans le sud pour tenir son camping, partager avec autrui et s’enrichir socialement (parce qu’entre nous, tenir un camping ca permet pas d’être millionnaire). Nous avons tout de suite accroché car il avait la même vision que moi sur l’humanité ; nous sommes tous terriens, nous devons tous nous aimer et nous respecter. Ce qui paraît être une évidence et pourtant… J’ai eu le bonheur de rester une semaine là bas. Voyant passer des voyageurs d’une nuit et parlant avec des familles qui y viennent 1 mois ou 2. J’ai même rencontré un Trouple. (Couple de 3 personnes). Ayant toujours été intéressée par ces modes de vie, j’ai vraiment apprécié en parler avec eux!

Je n’ai jamais eu de mauvaises surprises. Des moments plus difficiles oui, la fois ou je suis restée bloquée 3 ou 4h sans avoir aucune voiture (très rare pour mon cas) en plein soleil. La fois ou j’ai réalisé que la conductrice n’allait pas du tout dans le même sens que moi et qu’elle a du me déposer sur une air d’autoroute à 19h. La fois ou j’ai percé ma gourde (métallique pourtant) et que mon eau s’était évadée. La fois ou j’ai du me dépêcher car il était quasiment 20h30, je n’avais toujours pas trouvé de camping et tous les campings étaient indiqués « complet ». La fois ou je me suis retrouvée dans un village sans aucune couverture réseau et j’étais loin de la prochaine route fréquentée… Je dois avouer que j’en ai vécues des aventures, mais j’ai vraiment aimé ça! Vous apprenez à compter sur vous et à vous faire confiance. Plus que ça, vous apprenez à faire confiance à la vie. Je me souviendrais toujours de ces heures incroyables durant lesquelles j’ai parlé avec des personnes géniales. De ces heures durant lesquelles j’ai été seule et je me suis incroyablement bien débrouillée et les heures de sourire que j’ai pu accumuler en peu de temps. C’était magique et tout ceux qui peuvent le faire devrait le faire un jour!

Au niveau de l’organisation j’ai toujours eu ce qu’il me fallait. Nous ne sommes jamais loin d’un magasin ou d’une boulangerie. Pour les jours purement « stop » durant lesquels je ne faisais que passer de voiture en voiture, j’avais acheté des biscuits, achetais des fruits là où je me trouvais et j’avais du Taboulé en sachet qu’il suffit de faire gonflé dans un récipient avec de l’eau quelques minutes. Une fois posée à un endroit précis, j’ai eu la chance de pouvoir compter sur le propriétaire du camping pour n’emmener faire quelques courses.

Conclusion

J’ai vécu ainsi, sans frigo, sans congelo avec une paire de baskets et mon sac à dos. J’étais si heureuse et libre. Cette sensation que le monde m’appartient. Je me suis sentie à ma place du début à la fin. J’ai fait des rencontres, je me suis reposée, je me suis cultivée, j’ai fais du sport. J’ai vécu un temps de pause calme et serein. Une petite bulle de bonheur dans des conditions ou je n’avais rien. Et maintenant encore, quand je pense à ces moments incroyables, je suis fascinée par cette expérience, je voudrais la vivre à nouveau. Je ressens tant de gratitude pour ces moments de vie. Je vous écrivais aujourd’hui mon aventure en stop, un sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête. Je vous souhaite d’en vivre de pareils!

À très vite.

Ariane D.

Posts created 29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut