Vivre dans une maison connectée

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez tous bien. Je viens aujourd’hui vous parler de ma maison.

C’est suite à un petit sondage Instagram que j’ai découvert que ce sujet pouvait en intéresser plus d’un ! Mais avant tout, qu’est-ce que j’entends par maison connectée ? Si je vous disais que je ne touche plus à un seul interrupteur chez moi depuis presque un an ? Et si je vous disais, que je ne touche à aucun de mes radiateurs ? Et pire encore qu’il me suffisait de parler dans la maison pour pouvoir contrôler les appareils autour de moi ? Si quelqu’un était venu me dire cela il y a un an et demi, j’aurais bien ri.

La technologie et moi

Il faut savoir que la technologie et moi… On n’a jamais vraiment été copains. Il y a un peu plus d’un an, je n’avais que deux choses connectées ; mon smartphone et mon ordinateur. Même pas de télé. Aucun écran autre que ceux-là. J’étais toujours dans ma chambre à lire de bons livres et si je voulais regarder un film, une série ou même YouTube, mon ordi portable me suffisait largement. Mes études en audiovisuel ne m’ont malheureusement pas aidé, même si j’en avais certainement un peu l’espoir ! Je n’ai donc pas l’impression qu’un jour, je réussirais à comprendre et gérer réellement tout ce monde de Tec.

Encore aujourd’hui, lorsqu’il s’agit de technologie, j’ai des difficultés, mais j’apprends beaucoup grâce à mon copain, Denis. C’est lui qui me montre et m’explique. Mais malgré cela je hurle encore sur mon téléphone quand ça bug, comme si cela allait changer quelque chose. Je suis un être humain après tout. Même si aujourd’hui, tout chez moi est connecté, je reste toujours celle qui a du mal avec tout cela.

Lorsque Denis est venu s’installer chez moi, petit à petit, il a amené ses objets préférés. Passionné par la tech, j’ai alors vu arriver écrans, câbles et autres rallonges. Au début, sceptique (oui je l’avoue, je n’étais pas très ouverte à tout cela), je répétais sans cesse que nous n’en avions pas besoin. Denis a pourtant réussi à me convaincre, grâce au côté minimaliste que l’on peut trouver grâce à cette sorte de magie. Il est vrai que lorsque tout est mis en place, on a plus vraiment à faire grand-chose et on ne voit rien. Tout semble ranger et ne se dérange jamais.

Qu’est-ce qui a changé avec l’arrivée de la technologie dans mon monde ?

Tout d’abord, je ne pense pas qu’avoir une maison plus connectée, soit nécessaire. C’est plutôt un luxe, un désire et un plaisir. Je pourrais tout à fait vivre ma vie sans tout cela, comme tout le monde. Denis lui aurait plus de mal, mais ça, c’est une autre affaire !

Je pense que ce qui a changé c’est, en partie, ma charge mentale. Pour vous donner une idée d’un truc tout bête qui change la vie, je ne passe plus l’aspirateur, ça se fait tout seul. Je peux également créer des ambiances totalement différentes dans les pièces que je veux selon le moment de la journée, l’activité que je pratique ou même la personne avec qui je suis. Tout cela peut paraître un peu inutile, mais au quotidien c’est enfaite très agréable. Le must, c’est pouvoir lancer un minuteur rien qu’en parlant. Parce qu’on va se l’avouer, cuisiner, avoir les mains très sales et devoir saisir son téléphone pour lancer un minuteur, ben c’est pas la meilleure chose du monde ! Surtout lorsque l’on doit l’arrêter après et remettre une couche de saleté sur notre écran. Ce qui a changé, ce sont finalement parfois des petits détails, mais qui apportent vraiment un confort de chaque instant.

Listing de ce que nous avons à la maison

Pour t’expliquer correctement ce qui se passe chez moi et comment la magie s’opère, je vais te citer brièvement ce que nous utilisons et ce que cela m’apporte. Pour ce qui est technique et avis « pro » sur tout ça, je te laisse aller consulter le site de mon chéri :

  • Alexa, la chef d’orchestre : Et oui, nous avons évidemment l’assistant virtuel créé par Amazon qui nous aide à tous moments si on lui demande. Elle est reliée, dans chaque pièce, a des enceintes connectées. Avec Alexa, il suffit de demander.Chez nous, cela se traduit principalement par une gestion de la maison. Je dis donc souvent : « Alexa, allume les lumières du salon », « Alexa, joue les SpiceGrils sur Spotify », « Alexa, lance un minuteur de 10 minutes », « Alexa, quel temps fait-il aujourd’hui ? », « Alexa, suis-je la plus belle ? », etc. Le plus intéressant, c’est de pouvoir faire cela en combinant avec autre chose. Je m’explique ; quand je demande à Alexa quel temps il fait aujourd’hui, je suis souvent entrain de me changer et de voir combien de couches je dois enfiler pour ne pas finir congelée dehors. Quand je demande un minuteur à Alexa, c’est souvent que je suis dans la cuisine, les mains dans de l’huile, de la pâte, de la sauce ou tout autre chose que je ne suis pas obligée d’arrêter pour mettre un minuteur. Je peux même lire et simplement demander à Alexa d’augmenter l’intensité des lumières si je veux plus de luminosité pour savourer mon bouquin. Et cela est dispo dans toutes les pièces de la maison (sauf les toilettes, mais vous me direz, à quoi peut servir Alexa dans des toilettes ?). Je peux donc aussi être sous la douche ou dans mon bain et demander à Alexa de passer de la musique, je n’ai pas à bouger, a y penser avant, ni a risquer de faire mourir mon téléphone en essayant de le toucher avec mes doigts pleines d’eau et de savon. Évidemment, d’autres systèmes existent, comme par exemple, le très connu Siri.
  • De nombreuses enceintes : Vous l’aurez compris, sans enceinte, pas de micro ni de baffle et donc pas de Alexa. Il faut donc posséder plusieurs enceintes (une par pièce désirée — voir plus, si ta pièce fait 400 m2, évidemment…). Nous avons des enceintes d’origines différentes ; Sonos, Echo Dot, etc. Je vous renvoie vers l’article de Denis à ce sujet pour plus de précision, car, entre nous, je ne m’y connais pas beaucoup dans tout cela !
  • Des ampoules connectées : Pour qu’Alexa puisse avoir accès aux ampoules et donc les allumer, les changer de couleurs, augmenter ou diminuer leur intensité, il faut évidemment que les ampoules soient connectées. Il faut qu’elles puissent communiquer avec Alexa. Pour cela, nous avons une ribambelle d’ampoules Phillips Hue. Pouvant changer de couleur, elles permettent de créer des ambiances particulières et c’est ce que j’aime le plus chez elles.
  • Des détecteurs de mouvements : Pour les pièces comme les toilettes ou la cuisine, les détecteurs de mouvements sont une bonne solution, on arrête un peu de causer à Alexa, ça change. Ces détecteurs sont des Phillips pour se connecter à nos ampoules Phillips (Logique).
  • Nos prises connectées : Pour les appareils numériques et quelques lampes, nous avons des prises connectées. Fini les télécommandes qui traînent partout, les piles à changer, se lever pour cliquer sur un bouton. Nous avons simplement à dire « Alexa, allume la télé » ou « Alexa, allume le micro-ondes » et de répéter l’opération en sens inverse lorsque l’on a fini d’utiliser l’objet en question. Je peux tout diriger, avec ma voix. Ce système de prises, c’est simplement des prises qui peuvent s’allumer et s’éteindre. On peut bien sûr appuyer dessus avec leur petit bouton « on/off », mais il est pratique de pouvoir l’activer par Alexa. À nouveau je peux être dans le fauteuil, lire un bon livre et décider de me lancer Netflix, je n’ai alors pas à bouger du canap’ pour réaliser cet exploit. Je te vois venir… Bien sûr, comme toutes les choses mises en place par la technologie, cela nous rend fainéants. « Ne même pas se lever pour allumer la télé, un vrai truc pour les gens qui ne bougent pas leurs fesses ! Un truc de fainéant ! » Oui Oncle Roger, je te conseille donc de partir au boulot à pied, et d’éclairer ta maison à l’aide de bougies. Au feu ton smartphone et tout autre objet de l’évolution humaine ! Je plaisante ici, car j’avais ce même apriori (don’t judge me please). Mais j’ai réalisé que ça ne poussait pas du tout à la fainéantise, c’est réellement un outil de confort. Quelque chose qui te donne un coup de pouce dans ton quotidien. Je ne sais pas vous, mais moi, dans ma vie actuelle, j’ai déjà assez d’autres choses à penser et de raisons de me bouger. Au 21e siècle, je pense qu’on mérite tout un minimum de confort et de se dire que lorsque la journée est finie, que l’on est exténué, pouvoir juste rester assis et ne pas se lever pour allumer la TV, c’est magique.
  • Des vannes et un thermostat connectés : Ce sont les petits nouveaux de la maison. En effet, nous avons opté pour les Tado. Thermostat intelligent. J’étais, comme souvent avec la technologie, plutôt sceptique au départ. (Don’t judge me, again.) Ce qui m’a attiré était le fait de pouvoir mettre une température différente selon la pièce et selon le moment. Et, oh miracle, je suis conquise par cette sorcellerie ! Lorsque j’aère, les vannes intelligentes détectent les fenêtres ouvertes et coupent d’elles-mêmes le chauffage. Lorsque je pars et qu’il n’y a personne à la maison, le thermostat le détecte et lance une programmation de maison vide. Cela fonctionne via le positionnement du téléphone. Lorsque je suis sur le chemin du retour, la maison détecte que je m’approche et met en route le chauffage pour qu’il ne fasse pas froid quand je rentre. Le chauffage de la salle de bain se déclenche un peu avant mon réveil et je peux donc me lever et me laver dans une salle de bain bien chaude. Tout cela, permets également de réguler la consommation de gaz, car le chauffage ne s’enclenche qu’au bon moment et se coupe lorsque ce n’est plus nécessaire. Évidemment, même s’il y a des consignes générales je peux, à tout moment, mettre la température que je veux, manuellement ou via l’application. Ce petit bijou fait même plus que cela. Il analyse la composition de l’air. Il peut donc me dire si la qualité d’air extérieur ou intérieur est bonne. Il analyse également le taux d’humidité des pièces. Cela est véritablement très utile.
  • Dobby, l’elfe libre : désolée de vous décevoir, mais non, nous n’avons pas réellement d’elfe de maison. Nous avons par contre un RoboVac (Eufy 35c pour les curieux). Dobby, c’est simplement le nom que nous lui avons donné. Mais qu’est-ce qu’un Dobby ? Enfin, un robovac… heu… Tu me suis ? Hé bien c’est un aspirateur robot ! Parce que passer l’aspi, c’était quand même l’un des trucs les plus chiants à faire. Moi qui ai HORREUR du bruit, je peux vous assurer que ça a changé ma vie. Il fait beaucoup plus propre, car je ne dois pas attendre d’avoir le temps ou l’énergie de m’occuper de cette corvée, je peux simplement lui dire de lancer le nettoyage lorsque je suis partie et la maison se nettoie seule. C’est un gain de temps et d’espace mental non négligeable. Je peux alors passer l’aspirateur tous les jours et avoir une magnifique maison propre continuellement. Pour moi qui aime me balader pieds nus partout, je peux vous assurer que je vois une grande différence.
  • Apple TV: pour avoir une télé intelligente, Denis a simplement opté pour une Apple TV. Ce boitier remplace le décodeur normal. Il est un objet connecté qui permet de fonctionner avec IOS. Vous pouvez donc installer les applications que vous voulez (Netflix, Amazon prime, YouTube, et beaucoup d’autres) pour pouvoir avoir tout ce que vous désirez sur votre écran. (ils ont même une fonction feux de bois ! C’est si incroyable). Tout cela est connecté aux Iphones ou aux Macs pour toujours plus de facilité. Je peux chipoter sur tous les programmes avec mon téléphone, et ça, c’est très avantageux. Je ne cherche plus jamais la télécommande. Ma télécommande est dans mon téléphone. Seul inconvénient, ça ne fonctionne pas avec les Smartphones sous Android… Je trouve cela très dommage, car ça pousse à consommer Apple (Logique vous me direz) et je n’aime, personnellement, pas ce procédé fermé. C’est la seule chose que je pourrais lui reprocher.
  • Les smartphones : C’est certainement l’objet connecté que vous possédez déjà (oui, oui, même toi Roger). Il vous suffira alors simplement de télécharger les applications de tous vos systèmes intelligents installés dans votre maison et vous pourrez alors contrôler tout depuis votre téléphone. Vous avez oublié une lampe dans le bureau ? Aucun souci, vous pouvez l’éteindre à distance. Vous voulez couper le chauffage dans la chambre pendant la journée ? Vous pouvez le faire de votre poste de travail. Vous souhaitez changer toutes les couleurs et intensités des lumières, hop on sort son téléphone et c’est réglé. On veut ennuyer son conjoint et lancer une musique nulle dans la pièce dans laquelle il se trouve… hop…. OUPS. Là je m’égare, pardon. Mais le plus pratique reste pour moi la télécommande de la télé qui est directement dans mon téléphone. Toi aussi tu galères à faire une recherche YouTube sur ta télé avec la télécommande ? Moi plus. L’iPhone m’ouvre directement le clavier de mon téléphone et en 2 secondes ma recherche est lancée. Et rien que pour cela, je dis bravo.

Les points positifs de ce mode de vie

Comme je l’expliquais, tout cela facilite énormément la vie. Même si ce n’est pas nécessaire, je dois avouer que je me suis laissée séduire par tout ce confort. Ces appareils permettent aussi une vie plus minimaliste, car un seul appareil a souvent beaucoup beaucoup beaucoup de fonctionnalités et on diminue le nombre d’objets à utiliser (si toi aussi tu as vécu avec une boite ou rangé les 10 télécommandes différentes, tu sais de quoi je veux parler). Pour moi, ça a également été une superbe solution pour la diminution de charge mentale. Avec de bonnes automatisations, la maison fonctionne maintenant sans même que j’y réfléchisse. Il n’y a rien de pire que de se coucher après une longue journée et devoir se relever parce que l’on a oublié une lumière, un radiateur ou même simplement de couper un appareil qui fait du bruit. Grâce aux objets connectés, je ne dois même plus y penser. Les belles automatisations (et je remercie mon amoureux pour cela) me permettent de tout couper sans rien oublier. Par exemple, lorsque je m’en vais, je dis simplement « Alexa, je sors ». Elle coupe alors toutes les lumières de toutes les pièces, lancent les radiateurs sur une chaleur plus basse, car personne n’est à la maison et elle lance Dobby pour qu’il nettoie en mon absence. Le soir, pareil, il suffit que je dise « Alexa, bonne nuit » et tout se coupe, l’automatisation de nuit se lance. C’est assez ingénieux de mon point de vue de profane. Ça me simplifie beaucoup la vie.

Les points négatifs de ce mode de vie

Tout ce système fonctionne évidemment grâce à internet. Dans le cas ou internet ne fonctionnerait plus, vous n’avez plus rien. Tout se coupe. Bien sûr vous pouvez simplement vivre « normalement » à la manière mécanique en allant appuyer sur les interrupteurs et autres boutons nécessaires. Mais plus question de se simplifier la vie. Parfois, il peut également survenir des bugs. Par exemple, lorsqu’un appareil ne se connecte plus au reste du système. Tout est alors bloqué et j’ai beau dire « Alexa » dans la maison, elle ne veut plus rien faire pour moi. Les mises à jour sont importantes également. Elles peuvent faire que les applis de mon téléphone me déconnectent du système, et ça, c’est assez ennuyant. Je vous rassure toute de même, cela n’arrive que très rarement (normalement) et est quelque chose de logique au vu du fonctionnement même de ces appareils (ben oui, tu ne peux pas te plaindre que ta voiture n’avance pas si tu n’as pas d’essence dedans, logique Roger).

Ce système simple demande tout de même de la pratique et des explications pour les comprendre au début. Comme je vous l’expliquais, je ne suis pas une grande amie de la technologie, j’ai donc dû apprendre. Mais ici à nouveau, c’est plutôt logique… Quand tu achètes quelque chose, tu prends le temps de lire la notice pour apprendre à l’utiliser, ici c’est pareil.

Le côté financier : cette question est passée dans votre esprit, j’en suis sure. Quel prix mettriez-vous pour moins de charge mentale ? Est-ce possible de quantifier cela ? Je ne sais pas, je ne crois pas. Mais vous vous doutez qu’autant d’appareils technologiques, ce n’est pas donné. Pour chaque appareil cependant, il vous est possible de vous l’offrir avec quelque code promo, avantage soldes ou tout autre moment démarquage de l’année. Je vous conseillerais également de faire attention aux réductions récurrentes pour l’achat de pack, etc. Pour les prix concrets, je vous renvoie vers l’article de mon copain, qui y référence, bien plus en profondeur que moi, tout ce dont nous nous servons et leurs prix. À vous de décider ce que vous êtes prêts à débourser, mais, de mon point de vue, beaucoup de nos appareils valent leur prix de par la tranquillité d’esprit que cela me procure.

Conclusion

Pour conclure cet article sur ma sublime maison connectée, tout cela n’est pas nécessaire, mais bien confortable. Avoir de l’eau et du chauffage. Ça, c’est nécessaire. Pouvoir lancer un minuteur rien qu’en le demandant gentiment (ou méchamment d’ailleurs… Alexa t’aidera quand même. Mais c’est tout de même mieux d’être sympa), ce n’est bien sûr pas de première nécessité. Je dois tout de même avouer que tout cela m’aide énormément au quotidien. Je n’ai pas à trop réfléchir et je peux me diriger vers du minimalisme facilement.

Cette technologie est réellement un avantage à notre époque déjà très demandeuse en énergie. Je dois avouer que malgré mes réticences, je suis maintenant convaincue que ces aménagements nous font du bien.

J’espère que cet article vous aura plu, à nouveau, je vous renvoie vers l’article de mon mec pour de plus amples informations.

À très vite,

Ariane D.

Ariane D.
Posts created 39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut